Révélation: les 4 boulets qui t’empêchent d’apprendre litalien le vrai

Révélation: les 4 boulets qui t’empêchent d’apprendre litalien le vrai

Tu ne le sais sans doute pas mais il existe 4 pièges dans lesquels nous tombons tous lorsque l’on souhaite apprendre litalien le vrai! Et ceci n’est absolument pas ta faute. Comme de nombreux débutants,  je suis moi aussi tombée dans ces mêmes panneaux. Vois-tu depuis que j’ai commencé mon apprentissage de l’italien, je me suis rendue compte que ces boulets me bloquent dans mon apprentissage.

Je suis sûre que comme moi tu souhaites pouvoir parler italien facilement, pas vrai?

Alors suis le guide ! A la lumière de ma propre expérience, je te propose de voir les 4 bêtes noires en question. Bonus spécial, je te dévoile aussi quoi faire pour enfin apprendre litalien efficacement! Finis les blocages et les “euh mince comment ça se dis ça en italien?” À toi l’italien fastoche.

apprendre litalien avec plaisir

Boulet n°1: apprendre litalien en commençant par la grammaire

Oh lala s’il y a bien une chose qui nous plombe tous c’est belle elle: la grammaire… À écouter les professeurs et érudits du milieu apparemment on ne peut simplement PAS apprendre une langue étrangère sans d’abord engloutir toute la grammaire de la langue apprise. Comprendre chaque mini menu détails du pourquoi du comment serait apparemment crucial pour parler correctement…

Et bien, je le dis et l’affirme: NON! C’est FAUX!

Révolution ragazzi ! Révolution!!!

Sais-tu quand les normes de la grammaire italienne ont été officiellement fixées ? La Renaissance qui commence en Italie autour des années 1300 et que l’on appelle le Trecento. C’est seulement durant les années 1400 que la réforme linguiste fut créé grâce à la collaboration de l’érudit vénitien Alde Manuzio et l’écrivain poète romain Pietro Bembo.

Voici donc ma question: Avant cette réforme, ne parlait-on pas italien en Italie?

Mais oui bien sûr.

La grammaire n’est qu’un outil structural à l’apprentissage et non son coeur. Je comprends cependant pourquoi l’on a codifié l’apprentissage de litalien et d’autres langues en se basant d’abord sur la grammaire. La structure est claire et facile à suivre. De l’alphabet, aux genres, nombres, articles, pronoms, verbes et temps, tout semble couler de source dans le monde merveilleux de la grammaire.

Le problème est que notre cerveau n’apprend pas efficacement de cette façon. Rapidement nous rechignons à faire ces chers exercices de grammaire souvent dépourvus de vie et loin de l’italien des natifs. Duolingo est sans doute un bon exemple pour cela. L’application propose trop souvent des phrases sans queue ni tête qui ne correspondent pas à l’italien des natifs. Par exemple, ” I lupi sono entrati a Parigi.” qui signifie “Les loups sont entrés à Paris.” Sérieusement, tu te vois dire ça dans la vie de tous les jours?

Oh quel ennui…

ennui

Boulet n°2: vouloir être parfait tout de suite

Nous, adultes avons peur d’une chose en particulier : ne pas savoir et se couvrir de ridicule si l’on commet des erreurs. S’il n’y a pas de mal à vouloir être bon dans un domaine, l’apprentissage d’une langue nous demande de recommencer au point zéro ou “bébé”. Cela implique que vouloir être parfait dès le 1er jour est impossible. Faire des erreurs est inévitable et fais partie du processus d’apprentissage.

Avis d’expert

Or être apprenant signifie que l’on doit renoncer à la perfection immédiatement. Le psychiatre et psychologue Christophe André a exprimé les raisons de cette quête de la perfection dans le magazine Psychologie. D’après lui, on se montre dur avec soi-même car l’on pense que cela va améliorer nos performances et nous éviter ainsi d’être médiocres dans un domaine. C’est pour cette raison que des générations d’enfants ont été éduquées par leurs parents en soulignant uniquement les fautes et les points faibles afin de les motiver. Ces parents ne cherchent intentionnellement pas à mal faire. Une idée répandue dans la société indique que récompenser ou célébrer les succès entraîne un individu à “se reposer sur ses lauriers”. C’est donc ainsi que nous sommes devenus des perfectionnistes.

Je me souviens de la toute première fois que j’ai voulu parler en italien. J’étais alors dans une école de langue à Rome. Mon envie d’être tout de suite parfaite était si forte que j’ai fini par ne plus parler du tout. Ma tête était encombrée de grammaire car chaque phrase que je souhaitais dire je la repasser 10 fois dans mon esprit pour être sûre que tout était juste. Malheureusement les rares fois où j’ai osé prendre la parole en tremblant de stress le professeur pointait les erreurs et me corrigeait. J’avoue que si cela est nécessaire de parler correctement, je suis plutôt d’avis qu’il faut célébrer l’erreur en la dédramatisant comme un jeu.

Inutile de vous dire que je n’ai pas profité à 100% des 3 semaines de cours dans cette école. Quand je suis partie, certes mon niveau était un peu meilleur mais j’étais super stressée à chaque fois que je prenais la parole.

personne n'est parfait

 

Boulet n°3 : Vouloir parler immédiatement

Ce boulet rejoint assez le précédent. Dans notre noble quête de la perfection, nous souhaitons parler dès le premier jour. Impatients et enthousiastes, nous avons du mal à comprendre le processus d’apprentissage cérébral.

Pour faire une image, c’est un peu comme si l’on voulait construire un mur sans brique, ni ciment, ni outils. Sans matière pour créer des phrases, nous ne pouvons simplement PAS parler. Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Fort heureusement cela ne dure pas bien longtemps car avec de la persévérance la parole viendra naturellement.

Rendez-vous en fin d’article pour découvrir la méthode naturelle qui te permettra d’apprendre le vrai italien facilement et avec plaisir.

vouloir parler tout de suite

Boulet n°4: ne pas avoir de plan pour apprendre litalien

Nos vies sont très chargées et plus le temps passe plus cela est vrai. Tu commences ta vie d’adulte avec un job, un appart et puis rapidement un ou une petite chérie débarque dans ta vie. Si l’amour est au rendez-vous, les enfants ne tardent pas à pointer le bout de leurs nez tout comme l’achat d’une maison…

Ce que j’ai pu observer dans ma vie est que si je n’ai pas de plan pour apprendre litalien ou réussir toute autre tâche je finis par la mettre de côté et l’oublie. Je me dis “plus tard” ou “je n’ai pas le temps” ou encore “je suis trop fatiguée”. Le problème majeur est alors que je ne réussirai pas à atteindre mon but, pas vrai?

Je parie que tu as déjà ressenti cela également. Tout commence bien avec l’italien. Tu es motivé à fond et apprends tous les jours. Au bout de quelques semaines, la motivation diminue et tu commences à laisser de côté ces 10 minutes d’italien par jour que tu écoutais normalement.

La clef pour ne pas tomber dans ce piège est d’avoir un plan et de faire de ton apprentissage une priorité. Je te dis dans le paragraphe suivant tous les secrets pour apprendre efficacement et maintenir la motivation!

perdu dans mon apprentissage de l'italien

La solution : Apprendre litalien par la méthode naturelle

La méthode naturelle est assez bluffante car elle se base sur les techniques d’apprentissage que tu as “sans le savoir” utilisé pour apprendre ta langue maternelle. Voyons en quoi elle consiste:

Apprendre par l’écoute

Dans cette méthode, tu auras plus de contact avec la langue italienne que tu n’en as jamais eu. En effet, non seulement tu vas entendre de l’italien tous les jours mais tu passeras entre 30 minutes et 1 heure par jour avec de l’audio italien. Si cela te paraît impossible, sache que le secret est d’utiliser les temps morts. Ce sont des moments pendant lesquels notre corps est occupé et notre cerveau est “libre” pour acquérir des notions. Dans ta journée, ces temps morts correspondent par exemple à : faire les courses, conduire, attendre ton tour chez le médecin, prendre ta douche, prendre un repas, faire du sport… Je suis sûre que tu trouveras donc 30minutes minimum par jour. Personnellement, j’utilise les moments où je fais de l’exercice ou les repas pour écouter de l’italien.

N’utilise que du matériel fait par des natifs italiens

Cette clef est souvent incomprise. L’italien que tu écoutes tous les jours doit absolument être celui des natifs. Comme notre but est de pouvoir s’exprimer et être compris par eux, il est crucial de choisir des audios adaptés. Tu trouveras ici une liste de podcasts utiles en fonction de ton niveau en italien.

Aux oubliettes donc les dialogues ridicules et simplisites qui ne t’aident pas dans l’apprentissage du vrai italien. Que tu sois débutant ou plus avancé, tu pourras trouver ton bonheur. Je t’invite à résister à l’envie de ralentir la vitesse des audios ou seulement au début. Le plus vite tu as l’italien des natifs à l’oreille le mieux s’est. Les Italiens sont des gens adorables surtout si tu fais l’effort de parler italien. Malgré tout si à chaque phrase tu demandes de ralentir ou répéter, ils vont très vite se lasser. Et c’est normal, n’est-ce pas?

On oublie la grammaire et les listes de vocabulaire hors contexte

Je rejoins ici le point qu’on vient de mentionner.

Tu ne t’en souviens probablement pas mais lorsque tu as appris ta langue maternelle, personne ne t’a cassé les pieds avec la grammaire et les listes de vocabulaire. Et pour cause! Tu n’étais alors qu’un petit bébé qui ne savait ni lire ni parler. La magie de ton apprentissage s’est faite par absorption passive. Tes parents et ton entourage t’ont enseigné passivement les règles de grammaire ainsi que le vocabulaire par la pratique et non la théorie.

Pour résumer donc le plus efficace pour apprendre litalien est d’être dans la pratique de la langue. C’est un joli chemin d’humilité quelque part car l’on comprend ainsi que le processus nécessite du temps, de la patience et de l’indulgence envers soi-même.

La répétition c’est LA clef

L’une des erreurs que j’ai commises au début de mon apprentissage est de vouloir écouter beaucoup d’audio mais seulement une fois. Je pensais que la variété était le plus important. J’avais tort.

La vraie clef pour apprendre est la répétition.

D’après Maria Montessori créatrice de la méthode d’apprentissage du même nom, il faut 3 répétions et 21 jours environ pour intégrer un nouvel enseignement. Cela est dû au processus d’apprentissage et la construction de nouveaux chemins neuronaux. Ces nouvelles “routes” permettent de connecter les savoirs et de les utiliser efficacement. Le rôle de la répétition dans ce processus de construction neuronal est qu’elle renforce à chaque passage la solidité de l’acquis.

Ainsi pour apprendre litalien efficacement, la méthode naturelle suggère que l’on écoute le même audio de très nombreuses fois de suite. Cela permet de comprendre un peu plus à chaque fois et d’imprimer sans sans rendre compte les notions. Tu me diras sans doute qu’écouter 10 ou 20 fois le même audio est ennuyeux, pas vrai? Bonne nouvelle! C’est toi qui choisis les audios en fonction de tes passions. Par exemple, si tu es un fan de musculation tu pourras écouter des podcasts sur la nutrition. Si tu es plutôt histoire de l’art, il existe quantité d’audios sur ce sujet en italien. Le côté magique est que comme tu apprécies le sujet, tu écouteras avec plaisir l’audio.

Apprendre litalien sans stress

La méthode naturelle croit en l’apprentissage sur le long terme. Comme un petit qui met des années à apprendre sa langue maternelle, tu as décidé d’apprendre litalien et souhaites le faire bien. Pas vrai?

Rassure-toi. Tu n’auras pas besoin d’autant d’années qu’un nourrisson pour parler facilement italien. Être adulte apporte de nombreux avantages qu’un petit n’a pas. Par exemple, tu sais déjà lire, écrire et parler dans une langue. Pour apprendre sans stress, pense long terme.

Nous autres adultes nous voulons tout tout de suite. Certaines choses ne peuvent s’obtenir rapidement. J’avais lu une métaphore sur le sujet qui m’avait bien fait sourire. Ce n’est pas parce que vous mettez 9 femmes enceintes dans la même pièce que vous pourrez faire un bébé en 1 mois. La même chose est valable en italien.

Si tu es persévérant, il te faudra entre 6 mois à 1 an pour maîtriser l’italien avec la méthode naturelle. En fonction de ta condition, tu mettras peut être un peu moins ou un peu plus. Mais une chose est sûre tu y arriveras! J’ai commencé la méthode naturelle il y a peu et je sens déjà des progrès énormes. J’entends des natifs me dirent : “Wouah! Quelle fluidité de parole tu as! Depuis combien de temps apprends-tu l’italien?”

Si cela me fait plaisir et m’encourage à continuer mon apprentissage, je sais que la route est encore longue. Je l’accepte car cela fait partie du jeu.

J’espère que tu as trouvé les clefs dans cet article pour maximiser ton apprentissage. N’hésite pas à nous partager en commentaires ton avis et tes trucs pour apprendre l’italien.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    40
    Partages
  • 40
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire