You are currently viewing Les 5 erreurs à éviter dans l’apprentissage de l’italien

Les 5 erreurs à éviter dans l’apprentissage de l’italien

Quand on apprend l’italien, il est normal de rencontrer des embuches. Pour t’aider à passer chacune d’elle, je décris dans cet article les 5 erreurs à éviter dans l’apprentissage de l’italien et les solutions que tu peux utiliser pour apprendre efficacement.

Rendez-vous juste en dessous de l’image ci-dessous pour les solutions.

Les 5 erreurs à éviter

 

Erreurs à éviter N°1 : Trop se concentrer sur la grammaire

Je me souviens très bien de ma première leçon d’anglais au lycée. Assise devant mon manuel scolaire, je désespérais et n’avais pas la motivation d’apprendre. Je me rappelle que la plupart de mes camarades de classe étaient dans le même mood que moi…

Pourquoi? Car l’enseignement de la langue était d’abord accès sur la grammaire.

La professeure entre en classe et s’adresse à nous en disant :

“Aujourd’hui nous allons voir le futur des verbes irréguliers. Demain ce seront les pronoms personnels et interrogations écrites en fin de semaine sur les listes de vocabulaire que nous avons vu jusqu’à présent.”

Arrivés à l’âge adulte, nous reproduisons le schéma de l’apprentissage que l’on nous a montré au collège/lycée. Or c’est de loin la façon la moins efficace et moins fun d’apprendre une langue. Si la grammaire est ta passion, sache que je ne tiens pas à “la tuer” si j’ose dire. Ce n’est tout simplement pas la meilleure manière d’apprendre pour 90% des adultes. La grammaire a une place dans l’apprentissage mais c’est un outil auquel il faut faire appel en cas de besoin.

La solution

Bonne nouvelle : il existe une méthode bien plus efficace d’apprendre sans placer la grammaire relou au centre de l’apprentissage.

C’est la méthode que tu as toi-même utilisée pour apprendre ta langue maternelle : la méthode naturelle. Cette méthode te fait apprendre en écoutant d’abord des natifs pendant une période plus ou moins longue. La clef est la répétition du même contenu audio qui te permet de t’imprégner de la langue quasi sans effort. Au stade bébé, les parents radotent à peu près toujours les mêmes choses, pas vrai?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu...  5 romans accessibles aux débutants pour apprendre l'italien autrement

parler à un bébé

Je t’invite donc à choisir un contenu audio fait par des natifs italiens et de commencer à l’écouter au moins 30 minutes tous les jours en mettant l’accent sur la répétition. Rien ne sert de passer à un audio différent si tu n’as pas compris à 100% ce que tu écoutes.

Erreurs à éviter N°2: Avancer sans un plan précis

Lorsque l’on commence l’italien, la motivation est à son sommet. L’envie est très forte car l’on sait qu’on va pouvoir parler pour une raison précise :

  • Pouvoir voyager en Italie et être plus indépendant avec la langue
  • Pour connecter avec de la famille italienne
  • Pour aller étudier ou travailler en Italie

Bref le but est stimulant !

Le problème est que bien souvent on se lance dans l’apprentissage sans plan précis. On commence par les formules de politesse et les façons de dire bonjour mais on a pas une idée claire de ce que l’on souhaite apprendre.

Résultat : On se sent perdu et la motivation diminue drastiquement…

s'organiser dans son apprentissage

La solution

Pour ne pas abandonner ton apprentissage, voici ce que je t’invite à faire, détermine :

  • Pourquoi tu veux apprendre l’italien,
  • En combien de temps souhaites-tu être à l’aise dans cette langue,
  • Ce que tu souhaites VRAIMENT apprendre : liste les sujets que tu veux maîtriser
  • Puis organise ton emploi du temps afin de couvrir chaque sujet suffisamment pour les maîtriser.

 

Erreurs à éviter N°3: Avoir peur de faire des erreurs

Le système scolaire nous a mis dans la tête très jeune que l’erreur est MAL par les punitions, mauvaises notes et réprimandes qu’elle implique. Enfant, on a vite capté que faire des erreurs était synonyme de pas de dessert ou pas de jeux vidéo voir la fessée pour certains…

Adultes, nous gardons la peur de l’erreur car elle implique des conséquences désagréables. Or apprendre une langue implique naturellement d’en faire car la maîtrise d’une compétence passe en 1er par sa non-maîtrise.

La solution :

Pour pouvoir apprendre efficacement l’italien, le secret est de voir l’erreur comme une étape de l’apprentissage.

Aussi la prochaine fois que tu commets une erreur, je t’invite à faire ceci : rire de bon coeur ou dire “oups” et passer à autre chose. Pour t’aider à t’accorder le droit à l’erreur, je te conseille la lecture de cet article du magazine Psychologie.

 

Erreurs à éviter N°4: Vouloir parler le 1er jour

Impatients de pratiquer la langue, nous voulons immédiatement parler. Le problème est que cela ne respecte pas le chemin neuronal d’apprentissage du cerveau humain. Avant d’utiliser une notion en italien, il te faudra d’abord l’avoir intégré mentalement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu...  Comment choisir les meilleurs podcasts pour apprendre l'italien?

Oui je sais… C’est relou…

La bonne nouvelle est que dès lors que tu suis la méthode naturelle qu’on a décrite plus haut, tu n’as plus à penser avant de parler. Les mots sortent naturellement de ta bouche et tu parleras avec facilité.

Elle est pas belle la vie?

À l’image de Barack Obama, ton éloquence naturelle séduira les foules.

Barack Obama

Erreurs à éviter N°5: Vouloir être parfait et oublier les progrès

La dernière des erreurs à éviter et non des moindres est de vouloir être parfait TOUT de suite en oubliant les progrès que nous avons accomplis.

Impatients de pouvoir faire grande impression en italien, nous voulons brûler les étapes de l’apprentissage en nous focalisant sur le fait d’être parfait. Le problème est que cela dessert notre but plutôt que ne le sert.

Vouloir être parfait entraîne une peur de l’erreur et induira un blocage de l’expression orale.

La solution :

Pour apprendre efficacement, je te propose donc de te concentrer sur tes progrès plutôt que sur le résultat final. J’ai une question à te poser : “Penses-tu être parfait dans ta langue maternelle?”

Pour ma part, je ne pense pas qu’il soit possible de l’être. Nous faisons tous des petites fautes ici ou là.

Est-ce grave? Non…

Est-ce que nous nous comprenons quand même? Certes oui!

Pour l’italien, pourquoi ne pas célébrer tes progrès en te disant qu’un petit pas après l’autre te rapprochera de ton but : pouvoir communiquer avec les natifs. Sache qu’en plus, les Italiens ont un cœur gros comme ça lorsqu’il s’agit de t’aider en italien. S’ils entendent quelqu’un faire l’effort de parler leur langue, ils seront d’une grande bienveillance envers les possibles “erreurs” que tu pourrais faire. Bien souvent, ils ne les mentionneront même pas car trop contents de pouvoir interagir avec toi en italien.

Pour ma part, je pense l’apprentissage de l’italien comme un voyage avec des étapes. À chacune, je souris en me disant quel courage et persévérance je montre. Je me félicite régulièrement dans mon apprentissage en me disant que je suis fière de moi-même car au lieu d’apprendre une nouvelle langue je pourrais faire un million d’autres choses.

Dis-moi à présent ce que tu penses. Comment vis-tu ton apprentissage? Rencontres-tu l’une de ces 5 barrières ?

Partager l'article
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  

Cet article a 4 commentaires

    1. Sandrine Isenbart

      Je suis sure que ton accent fait fondre plus d’un ou une native 🇮🇹☺️❤️
      Avec plaisir !
      Forzaaaa

  1. David J

    Bien d’accord avec ces erreurs surtout la première avec la belle incohérence de l’école! Mais pourquoi s’efforcer d’apprendre aussi mal? Je te remercie pour l’éclaircissement, il y a bien besoin de remettre les points sur les i sur l’apprentissage des langues après être sorti de l’école car tout l’apprentissage est en parti mauvais.
    Super article 👍

    1. Sandrine Isenbart

      Tout à fait d’accord !
      Je trouve qu’il est en effet dommage d’apprendre les langues à l’école ainsi. C’est une perte de temps.
      Mais heureusement pour ceux qui veulent vraiment apprendre une langue il y a toujours moyen.
      Comme on dit en italien Volere è potere.
      Ou en français vouloir c’est pouvoir.

Laisser un commentaire